Peut-on perdre sa langue maternelle ? Can one lose their mother tongue?

Do you think you (or your children) can lose your (their) mother tongue after migrating to a different country? Is that a source of concern for you? How do you keep it up? Please, share your experience!
Thanks!

Tags: langue, maternelle, mother, tongue

Views: 1263

Reply to This

Replies to This Discussion

Oui, on peut perdre beaucoup de sa langue maternelle. Les mots ne viennent plus aussi spontanement. Structure et syntaxe font pitie apres un certain temps parce qu'on oublie et on "s'assimile". Un peu de pratique sauve les meubles!! A ma derniere conversation en francais, je m'en suis rendu compte.
Yes, it's possible to lose your first language. It happens gradually. First you forget the words that you rarely used. Then you mix your first language with your new language. It also depends on how old you are when the process starts. I know a Pakistani who is around 70 years old who has been living on Long Island for a long time. He told me he has difficulty speaking his first language. I know French people that came here when they were in their 20's and are now in their 80's. When they speak French it's mixed with alot of English (Franglais). There is also the problem of new words like computer. Alot of old French people who have been in the United States for a long time will say le computer instead of l'ordinateur. Today with the availability of international television programming and with the internet it's easier for immigrants to keep their first language and it's easier for Americans, like me, who want to be able to speak a second language.
OUI ! malheureusement j'en fait l'experience, je suis trilingue francais-anglais-arabe tunisien.
A force de ne plus parler tunisien (peu nombreux a NYC), je me suis a parler un melange de egypto-palestino-libanais : ce sont les trois nationalites les plus presentes a NYC...
J'essaye de parler tunisien des que l'occasion s'en presente mais ce n'est pas simple.
Ceci dit, le tunisien est une langue orale en evolution perpetuelle (on peut certes l'ecrire mais peu le font, on a tendance a passer a l'arabe classique quand on passe a l'ecrit).
Je ne pense pas que ce soit le meme probleme avec les langues ecrites vu qu'on peut maintenir son niveau via la lecture.

Let me know if you want me to translate my comment, I just realized you asked your question in english !
Yes, it is possible to lose your mother tongue or any language that you may master for that matter. Practice is important. However, once you are in the country, or within a group that speaks it and make the effort it comes back easily. I have had this experience with Arabic (I was born in Egypt of french speaking Armenian parents and went to an English school there but Arabic was taught from kindergarten onwards) and after 10 years of being away, and not using it, I went back for the Cairo Film Festival and was unable to utter one simple sentence in full. I was shocked!!!! But a week later, I did my press conference in Arabic! Even though there was a translator next tom e, I was able to do without his help except for a coupleof technical terms.
This experience was the red flag I needed so now I keep practicing the languages I know whenever possible.
Also, every time I am back in Paris, I get a lot more fluent with French but back to New York and the first few hours in Paris i always feel the difference. So this is a great site we should ALL make a point of practicing French whenever we can and keep talking it amongst ourselves to not forget it. Also, accents change too.. you acquire other accents and love yours in both ways.
As I am a language coach besides being an actress, I find it fascinating to deal with and teach and learn languages. Practice practice practice always. That is the key.
But the issue with the children 'born in captivity' is a different one. So that is why the bilingual initiative is important. Otherwise they are not motivated as the peer pressure tells them they should only speak English. And youngsters ofter succumb to peer pressure.
Vive la langue de Moliere! Come to my theatre groups so we can start performing in French. Theatre by the way is a great way of keeping the language alive and improving on it. Accent diction and all.
A bientot,
nora
Apres 21 ans de vie hors de l'hexagone , installee par choix aux Etats Unis, il me parait tres evident que maintenir sa langue maternelle est un challenge permanent. L'assimilation, bien entendu necessaire,l'environnement sonore et ecrit de l'anglais vecu quotidiennement, la familiarite et l'aisance qui s'imposent dans l'usage et la pratique de la langue anglaise, tout cela concourt a eroder la maitrise du francais et a l'appauvrir.
C'est donc un effort delibere que l'on doit faire pour ne pas "seulement" lire en anglais et pour s'astreindre a s'exprimer en francais avec un vocabulaire aussi riche que possible.
Etre bilingue est un plaisir , un enrichissement, mais un effort de rigueur aussi....
Quant aux enfants que l'on eleve en milieu anglophone, la tache est la meme: maintenir un bilinguisme n'est pas tres difficile si l'on se contente de l'oral sans etre trop exigeant sur la structure grammaticale des phrases prononcees et que l'on s'amuse de l'irruption d'anglicismes.
Mais que faire? reprendre sans cesse l'enfant ,ou, pire encore, l'adolescent qui vous parle? C'est la recette assuree d'un silence bute.
Reclamer une debauche d'exercices supplementaires de francais a l'ecole, augmenter encore les heures de cours ?
Si nous maintenons au sein de nos familles l'usage du francais, si nous insistons pour communiquer avec nos enfants dans cette langue , que nous leur faisons aimer et decouvrir notre culture , la relation affective qu'ils auront pu developper avec notre langue sera infiniment precieuse. Qu'ils aient frequente l'ecole americaine ou le Lycee Francais.
Il y aura des periodes dans leur vie durant lesquelles une langue ou l'autre primera et ce n'est pas bien grave. Ce qui compte c'est la capacite a passer de l'une a l'autre avec aisance et plaisir.
A 29 et 32 ans mes enfants, arrives a 8 et 10 ans aux USA sans savoir parler l'anglais, sont la preuve que le bilinguisme et le biculturalisme sont possible.
interessant, j'ai mis en ligne un ligne gratuit sur ce theme
www.pbaudry.com
etre francaise ET americaine
Oui, bien sûr, l’on peut la perdre! Pendant la dernière année et demie, je suis en train de rattraper le français, langue que j’ai déjà perdue deux fois! Je suis né à Brooklyn, d’une famille haïtienne, et mon père voulais bien que j’apprenne le français – donc j’avais que deux langues maternelles à cette époque – le créole haïtien et le français. Mais puisque j’avais du mal à supporter mes études à l’école – étant assez faible en anglais – mon père avait dû laisser tomber le français. Donc, de l’âge de 5 ans environ jusqu’à l’âge de 11 ans, je me suis égaré à l’égard du français. Puis, en secondaire j’ai eu l’occasion de reprendre le français comme langue “étrangère” – je l’ai fait, et il n’a fallu que deux mois pour parler couramment, donc ils me considéraient “étudiant ayant français comme langue natale”.

Ensuite, à l’université, j’ai voulu étudier l’espagnol plutôt, donc j’ai encore laissé tomber le français au profit de celui-là, et j’ai perdu effectivement tout mon français. C’était vraiment un drame – les francophones me parlait, je comprenais presque tout ce qu’ils disaient, et je répondais avec un accent bien francophone, mais c’était tout à fait trompeur puisque je ne pouvais pas me faire comprendre!

Me voici donc, reprenant la langue encore – j’espère ne pas la perdre cette fois-ci!
Malheureusement oui. On peut tout aussi bien perdre sa langue maternelle ou la langue qu'on a apprise si on ne la pratique pas. C'est bien mon cas. Voila que j'ai ete eleve en Suisse francophone et puis ma famille a demenage en Espagne ou personne dans mon alentour ne parlait Francais.

Au long de ma vie j'ai ete force de lire en Francais tous les jours pour ne point oublier cette langue que j'adore ainsi que sa litterature. Mais la predominance de l'Anglais a tout bouleverse et les gens ne veulent qu'apprendre la langue de Joyce et pas celle de Racine. Malheur pour nous qui sommes pour la France et sa langue!

Merci pour votre Forum, salutations,
Bob
Quel est le terme francais pour 'language attrition'? (Une de mes amies francaises a beaucoup rigole quand j'ai essaye d'employer ce terme en francais...)
Du point de vue scientifique, ca depend de l'age (de l'apprentisage de la deuxieme langue), du niveau de l'integration culturelle, des circonstances de famille, du type de bilinguisme--et de tant d'autres choses...Un adulte qui est bi- ou multi-lingue n'oublie jamais sa language maternelle, mais elle devient apauvrie dans certains aspects. Pour un emigre, ca devient plutot une "langue de famille" (home language)--qui a surtout une fonction emotionelle...a ne pas negliger non plus.
Ma langue maternelle est russe; j'ai fait du francais pendant ma vie "precedente" (sovietique); ca fait 20 ans que je vis en anglais. 'Language attrition' et l'identite bilingue est un sujet personnel autant que professionnel pour moi. Est-ce qu'il ya des amateurs d'Emilie Nothomb ici?
Salut a vous autres, bilingues!
Natas{c}ha
I see that this question is a hot one for many of you ! Merci a tous pour vos contributions ! Pas facile de maintenir le contact en contexte anglo-saxon. Chez les jeunes on constate souvent un blocage au plan de l'expression (la comprehension est le plus souvent excellente), y compris chez des jeunes enfants nes aux Etats-Unis au sein de familles francophones! Annie evoquait l'importance de maintenir un lien affectif fort des le debut avec la culture francophone d'origine, mais souvent les parents aussi se font happer par la culture d'accueil ! C'est un travail de tous les instants car les enfants comprennent vite que l'anglais leur suffit pour vivre normalement aux Etats-Unis...
Non , je ne pense pas que l'on puisse perdre sa langue maternelle mais le plus longtemps que l'on reste loin de son pays plus il est difficile de maitriser sa langue maternelle.
Of course you can lose it, it goes without saying. It happened to me. The only way to get it back is not only to just keep talking with Frenchies but not challenge your mind by reading difficult texts and writing, keeping up with grammar, learning new vocab, spending time in conversation groups, watching French films. Other than that it will eventually leave you, first the right words, next idiomatic expressions and then the accent.

RSS

Catch a Movie!

Learn French and support NYC bilingual programs

Bilingual Schools in NY

Apprenez l'anglais

Join the bilingual Revolution!

French Food Tips

How many French speakers?

© 2014   Created by Fabrice Jaumont.

Badges  |  Report an Issue  |  Terms of Service