Amuse-Bouche No. 17: My Little Cabbage -- If you learn only one word in French, make it "chou".

Amuse-Bouche No. 17: My Little Cabbage

by Julia Frey
(julia.frey@aya.yale.edu)

If you learn only one word in French, make it chou.

Sunday night, coming back from the country, everyone’s starving.

Philippe: “Venez donc chez nous, manger à la fortune du pot (Come to our house and eat potluck). Nous avons de la soupe aux choux (cabbage soup).”

Bénédicte, our local food expert, steps in: “For centuries, la soupe aux choux (plural, because it could contain several kinds of cabbage) was staple peasant fare in France. If you were lucky, you had a little gras (fat ham or bacon) to put in it.”

Isabelle, banging on the table: “Vouiii ! (Yesss!) De la soupe ! J’ai une faim de loup (I’m hungry as a wolf) !”

François-Noël, our local Christmas expert, intones a children’s carol:

“Melchior et Balthazar
et le roi Gaspar,
affamés comme des loups...
Ils mangèrent de la soupe, de la bonne soupe aux choux.’’


Even the three wise men, when famished, ate cabbage soup! While the soup heats, we sip an apéritif and ruminate on l’humble chou with its multiple, contradictory, metaphoric meanings.

Béné: “When mes parents married, on the morning after, they were served une soupe aux choux, aide traditionelle à la conception. It must work. I’m their fifth enfant à naître dans un chou (cabbage patch kid). I know in the US, la cigogne (the stork) brings you. But in France, it drops you into a cabbage. Actually, to be precise, it only delivers les garçons (boys) in a cabbage. It serves up les filles in a rosebud.”

Phil: “Béné, mon chou (cream-puff, i.e., sweetie-pie), is that why your father called you un adorable petit bout de chou (little tiny cabbage) ?”

Isa surenchère (ups the ante, puts in her two cents’ worth): “Ben, you were si chou (so cute) wearing choux (puffy ribbon bows) on the ends of your pigtails. No wonder you were la chouchoute (favorite) de Papa.

Ben: “Maman was too fatiguée to chouchouter (spoil) anyone.”

François-Noël: “Voila des expressions hypocoristiques !

Moi: “Aha! Linguistic one-upmanship!” I get out the Dictionnaire Grand Robert, volume H, and summarize. “ Hypocoristique: this obscure adjective describes a kind of affectionate ”baby-talk” by adults: using diminutives, or doubling syllables, as in chouchou”.

Flip (or is that Phlip?): “Chouette alors !

Moi: “Attends ! (wait a minute!) Chouette is not the diminutive of chou. Une chouette is a screech owl!”

F-N: “But chouette and chou can be used the same way: t’es chou / chouette ( nice, charming, sympa’, délicieux, chic). The poet Rabelais invented the compliment ‘jolie comme une belle petite chouette.’ ”

Moi: “Pretty as a beautiful little screech owl? Well, I guess a crying baby is comparable to a screech owl.”

The game is on. We dig up expressions with chou.

Béné ( inventing a “Dupont” joke): “I hear Dupont was envoyé planter ses choux (fired.) Too bad. He expected to stay until he was ready to aller planter ses choux (retire).”

Planter ses choux means retourner à ses affaires privées. The difference is between envoyer (to send off, in this case from his position) and aller (to go willingly). La vie n’est pas toujours un lit de roses (life can be a bed of cabbages).

Moi: (riposte):“Well, at least they didn’t lui rentrer dans le chou (physically attack him).”

Here chou (singular) refers to a rounded, kickable body part -- head or derrière.

Ben: “But he was still dans les choux (in a bad place) !”

The original expression, “finir dans les choux,” comes from horse racing. Early racetracks were grassy ovals, surrounded by farmers’ fields. If a horse ran off the track, it could end up literally in the cabbages. There are some wonderful idiomatic synonyms for dans les choux, meaning messed up, out of it, mentally disoriented: hors course (off track, out of the race), à côté de ses pompes, de ses baskets (literally: beside his pumps, his hi-tops; implicit: he’s so off track he’s walking alongside his shoes).

Isa: “Now he writes for une feuille de chou (a cabbage leaf -- a tabloid).”

Béné: “Wait! I’m running out of material.” She gets volume C of the Grand Robert. “OK, voilà l’histoire ! Dupont avait fait chou blanc (had failed) in banking. When they offered him a journalism job, he thought: Ils me prennent le chou (they’re playing head games with me, wasting my time). Je m’y entends comme à ramer des choux (I know as much about journalism as I know about staking cabbages)."

Isa: “You stake tomates, not cabbages! Notre grand’mère, la vieille chouette (old hag) would call you bête comme chou (stupid as a cabbage)!”

Bénédicte: “Chut ! (Shh!) It’s my story. So how could he ménager la chèvre et le chou ?
He asked for a trial run on the rag, and discovered it’s bête comme chou. Now Dupont fait ses choux gras dans la presse à sensation.”

Moi (overwhelmed): "Quoi ?"

Bénédicte (patiently): “Voilà. To reconcile both goat and cabbage means to hold open contradictory options, be streetwise, play it cool. The English parallel is ‘run with the hare and hunt with the hounds.’ An idiotic person is bête comme chou, but a thing that’s bête comme chou is easy as pie. Faire ses choux gras means to put fat in one’s cabbage, to make a quick buck. But le chou-gras (lamb’s quarters, chenopodium) is not a cabbage at all. It’s a spinach-like weed, mostly eaten by the very poor. Take the expression, jeter ses choux-gras, to be a spendthrift. Only a rich person would toss les choux-gras. The poor would eat them. Oh, yeah, and la presse à sensation means yellow journalism.”

François-Noël, slurring his voice: “Un chou est un chou.”

He’s corrupting "un sou est un sou" (a penny is a penny) an expression attributed to Auvergnats, who like my Scottish ancestors, have a reputation for penny pinching.

Isa: “This is making me even hungrier! Where’s la soupe!

Phil: “ Soup’s on! ( À table ! )”

Isabelle: (holding out her bowl): “Juste un soupçon (just a whisper, i.e. a little bit).”

Philippe (ladle in hand): “Juste un chouïa (from North African Arabic: un peu) ?


© Julia Frey 2009

Views: 215

Tags: Auvergnat, Christmas, culture, food, france, french, language, puns

Comment

You need to be a member of New York in French to add comments!

Join New York in French

Comment by LAje on January 5, 2010 at 11:26am
Quant a moi, amuse-bouche me semble parfait. Chouette!

Guest Editor
Comment by Julia Frey on January 3, 2010 at 7:09am
Merci Annie,

En principe je suis d'accord sur tout ce que tu dis, et j'y avais pensé à l'époque. Mais gueule ne me semblait pas utile pour les mots.. donc j'ai choisi " bouche". Maintenant je me demande si je ne suis pas obligée de garder "amuse -bouche," tout banalement parce-que la rubrique existe et commence à être connue sous ce titre. Je suis peut-être coincée dans les 2 sens du mot ! Est-ce que d'autres lecteurs ont des conseils à me donner à ce propos ? (J'ai bien changé de photo parce qu'une lectrice a trouvé la photo précédente exécrable...)
Comment by annie bertin on January 2, 2010 at 5:02am
N'oublions les enfants qui naissent dans les choux !
A propos du terme "amuse-bouche" de cette rubrique : l' emploi de " amuse-gueule" (amuse-gueules), qui est un terme de restauration, me semble plus approprié (et dénué de vulgarité) et plus savoureux . Trop rabelaisien ? Il existe le terme celui de "mise en bouche" sur la carte des champions de la nouvelle cuisine. Sommes-nous devenus plus raffinés pour autant ?
"Mise en bouche," oui , pas mal, pour la saveur des mots!

Guest Editor
Comment by Julia Frey on December 29, 2009 at 1:22pm
Chic alors !
Comment by Luciano José de Mello on December 29, 2009 at 12:05pm
I just know to be chic.

Guest Editor
Comment by Julia Frey on December 24, 2009 at 7:26am
Merci Monique!

Voici une recette pour ceux/celles qui veulent en faire. Elle vient su site:

http://www.marmiton.org/Recettes/Recette_choux-a-la-creme_15521.aspx

Guest Editor
Comment by Julia Frey on December 20, 2009 at 5:15am
Voici une recette de

Choux à la crème

Préparation : 15 mn
Cuisson : 25 mn

Ingrédients (pour 12 gros choux ou 18 petits) :

Pâte à choux :
- 80 g de beurre
- 125 g de farine
- 1/4 l d'eau
- 3 oeufs
- 1 cuillère à café de sucre
- 1 pincée de sel

Crème pâtissière :
- 1/2 l de lait
- 1 sachet de sucre vanillé
- 100 g de sucre
- 2 jaunes d'oeuf + 1 oeuf entier
- 50 g de farine
- 1 pincée de sel
- 1 cuillère à soupe d'Amaretto (facultatif)

Préparation :

Préparer la pâte : faire préchauffer le four à 200°C (thermostat 6/7).

Faire chauffer dans une casserole le beurre, l'eau, le sel et le sucre. Dès que tout est fondu, verser toute la farine d'un coup et bien mélanger avec une cuillère en bois, jusqu'à ce que la pâte n'édhère plus à la cuillère ni à la casserole.

Hors du feu, ajouter les oeufs un à un, puis mélanger à chaque fois jusqu'à homogénéité.

Beurrer une tôle à pâtisserie, puis disposer la pâte en petits tas (18 pour des petits choux, 12 pour des gros). Utiliser pour cela une poche à douille, ou tout simplement deux cuillères.

Cuire au four 20 à 25 mn. Petit truc pour vérifier l cuisson : Les choux doivent résister à une pression du doigt (ou de la cuillère, si l'on a peur de se brûler!).

Préparer la crème pâtissière : faire chauffer dans une casserole le lait, le sel et le sucre vanillé.

Pendant que le lait chauffe, travailler dasn une grande terrine le sucre et les oeufs avec une cuillère en bois jusqu'à ce que le mélange blanchisse. Incorporer la farine puis, peu à peu, le lait bouillant.

Reverser dans la casserole (à allure douce) et remuer jusqu'à ce que la crème épaississe. Verser dans un plat.

Lorsque la crème est refroidie, vous pouvez y ajouter une cuillère à soupe d'Amaretto ou d'une autre liqueur (Baileys, Amarula...). Bien mélanger après cet ajout. NB : Ne rien ajouter lorsque la crème est chaude!

La touche finale : la préparation des choux. Remplissez de crème la poche à douille et remplissez les choux un à un, en pratiquant un trou dessous (vous n'avez jamais remarqué, dans les boulangeries, les trous sous les religieuses?). Si vous n'avez pas de poche à douille, couper chaque chou à moitié en deux pour y insérer la crème.


NOTE: Le plus dur est de mélanger la pâte à choux... mais quel régal au bout du compte! Attention cependant aux proportions, sous peine de ne pas voir les choux gonfler... Compter 2 à 3 choux par personne. Pour réussir lapâte à choux, il nous faut faire un peu de chimie... Ce sont les petites bulles d'air enfermées dans la pâte qui font gonfler les choux. D'où la nécessité d'avoir suffisament de ces petites bulles 'enfermées' dans la pâte au moment de la cuisson. Pour ce faire, veillez d'abord à bien pétrir la pâte (ça fait mal au bras, mais c'est le prix des choux réussis). Ensuite, n'attendez pas avant de faire vos choux et de les mettre au four, sinon la pâte se déssèche et les bulles d'air s'en vont. De même, vous pouvez congeler votre pâte à choux sans aucun problème, mais il faut veiller à la mettre au congélateur déjà sous forme de choux et JUSTE APRES l'avoir pétrie... Lorsque vous voudrez l'utiliser, mettez-les alors au four SANS DECONGELER, car les bulles d'air partiraient.
(Recette proposée par ALEN.)

Problème d'unités ?
Utilisez notre Convertisseur de degrés C/F.
Consultez nos Tables de conversion.


djena : 5/5
(avis du 19/08/2009 sur la recette Choux à la crème)
Cette recette est parfaite, tout le monde a adoré, j'ai mis du caramel dessus et une gousse de vanille dans la crème, c'était excellent !! Merci !
Sophie_1482 : 5/5
(avis du 28/03/2009 sur la recette Choux à la crème)
Ces choux sont meilleurs que ceux de ma belle-maman, maintenant c'est moi qui régale le plus son fils!!! Et toc! (J'avoue en avoir mangé en cachette ... pour en avoir plus :P)
Comment by Monique Schnee on December 18, 2009 at 10:56pm
... et la chanson enfantine "savez-vous planter les choux?", c'est chouette et ça fait rire nos petits choux qui ne demandent qu'à démontrer comment en planter avec la main, le pied ou le nez (!) à la mode de chez nous... Et puisqu'on parle cuisine, il y en a peu qui me contradiront si je prétends que les choux à la crème sont meilleurs que la soupe aux choux!
Comment by Jean-Claude HALLEY on December 18, 2009 at 7:32am
Compliments ! Vous êtes "Chou".
Jean-Claude

Guest Editor
Comment by Julia Frey on December 15, 2009 at 1:38pm
Tried to post this on Nov. 30 and only discovered today it was totally gummed up. Here's a new try!

Learn French with Frantastique

Save

Podcast: Révolution Bilingue

The Boom in Dual-Language Classes in New York

Save

Apprenez l'anglais

New York in French is a Program of

© 2019   Created by New York in French.   Powered by

Badges  |  Report an Issue  |  Terms of Service