Le Mouvement républicain du Québec collabore désormais avec le Conseil National de Transition de France

Nous sommes très heureux de vous annoncer que le Mouvement républicain du Québec collabore désormais avec le Conseil National de Transition de France. Le fondateur du CNTF, Eric Fiorile, et le fondateur du MRQ, Guy Boulianne, sont d'accord pour dire que les deux organisations ont des objectis et des buts identiques. Les deux organisations défendent à l'évidence des valeurs politiques similaires : refus des partis diviseurs et des fausses catégories, refus de la domination bancaire et du mensonge médiatique, volonté d'union au travers de l'humanisme et du juste droit qui en découle, recherche d'un mode de gouvernance admis par la grande majorité, etc.

Dans un échange de courrier, les deux hommes se sont entendus sur le fait qu'il y aura une collaboration étroite entre les deux organisations. Celles-ci seront amenées à partager ensemble des informations, des stratégies politiques ainsi que des plans d'action. Un projet a d'ailleurs été proposé par M. Fiorile afin de réunir en un seul endroit tous les patriotes dispersés à travers le monde, rejoignant ainsi l'Alliance Internationale des Patriotes, créée depuis peu par M. Boulianne.

_______________________

France, 11 février 2018

Bonjour monsieur, 

En réponse à votre aimable message sur facebook.

Je suis honoré de la considération que vous voulez bien me prêter et bien sûr, adhère complètement à l'idée d'union entre tous les opposants à la dictature mondiale qu'un petit groupe tente d'imposer. N'hésitez pas à utiliser tous les textes du CNT qui pourraient servir votre cause. Je me suis toujours efforcé de respecter la légitimité, et non une "légalité" qui n'est que l'expression de la loi du plus fort du moment. Nos dirigeants ont illégitimement modifié la constitution française pour se permettre d'émettre des lois en contradiction avec la "déclaration des droits de l'homme et du citoyen" qui reste la plus haute autorité juridique en vigueur en France. C'est ce qui nous permet l'action de ce CNT. Je ne connais pas assez la situation constitutionnelle du Canada ni les accords particuliers avec le Québec pour juger de la valilidité d'un CNT pour vous; mais peu importe la forme juridique, je crois qu'il est nécessaire de s'opposer à la dictature et aux plans génocidaires de ceux qui se croient "l'élite" de l'humanité, et qu'à cet effet tous les moyens sont bons. Si mes petites compétences peuvent vous être utiles, je les mets volontiers à votre disposition.

(...)

Au lu des éléments offerts par votre site web, nous défendons à l'évidence des valeurs politiques similaires (refus des partis diviseurs et des fausses catégories, refus de la domination bancaire et du mensonge médiatique, volonté d'union au travers de l'humanisme et du juste droit qui en découle, recherche d'un mode de gouvernance admis par la grande majorité, etc.), je serais donc favorable à un rapprochement qui permettrait au public de comprendre l'internationalité des problèmes sociétaux, mais aussi l'union de tous les mouvements oeuvrant chacun chez lui contre ses dirigeants qui sont TOUS des marionnettes du Club Bilderberg ou des sectes satanistes. Si vous confirmez cette volonté commune, je vous propose de déclarer ce rapprochement par la présence de votre site sur celui du CNT sous la rubrique : "Les acteurs internationaux pour l'établissement d'une Charte Mondiale de l'Humanité ouvrant la voie vers un nouveau paradigme civilisationnel", et par la création d'un site web en plusieurs langues qui répertorierait uniquement les concepts généraux de cette nouvelle civilisation à mettre en route. (des "Conseil National de Transition" sont aussi en cours de constitution dans divers pays, dont Suisse, Belgique, Colombie, Argentine, Sénégal, Côte d'Ivoire, Bénin, Allemagne... qui figureraient aussi). Nous établirions une Charte de fonctionnement entre tous les mouvements concernant ce site web afin que tous y aient les mêmes droits concernant l'expression commune, et que chacun ait tout loisir des précisions ou informations qu'il souhaite apporter par une page interne n'engageant que le patys ou la région représentée. Ce qui pourrait se faire par un simple lien sur le web vers un autre site ou blog.

Dans l'attente, je vous prie de croire, monsieur, en ma sincère considération pour le travail déja entrepris en vue du Bien des peuples, pour votre volonté manifeste d'un monde plus juste et pour vos efforts dans ce sens.

— Eric Fiorile

À propos du Conseil National de Transition de France

Lorsqu’un peuple établit que ceux qui occupent le pouvoir sont illégitimes et ne respectent pas la démocratie, il est en droit de constituer un “Conseil National de Transition” qui pour être valide, doit effectuer une proclamation nationale, puis une déclaration à l’ONU. Le droit international ne prévoit pas un nombre requis de citoyens fondateurs de ce Conseil. Pour la Libye, ils étaient 3.  Au Yemen, ils étaient plus de 500. En France, nous étions environ 2.000.

Entre la “déclaration des droits de l’homme et du citoyen”, française, et la “déclaration universelle des droits de l’homme”, de l’ONU, deux critères majeurs déterminent si un pays est en démocratie ou en dictature : 1) Le respect des droits individuels notifiés par le droit positif (déclaration des droits de l’homme et du citoyen ; 2) La séparation des pouvoirs. Si l’un de ces critères est bafoué, le pays n’est plus en démocratie. En France, les deux ont été abrogés !

Le « réveil » français commença en mars 2014 par une vidéo (l’appel aux Français) qui expose la situation globale et invite le peuple à réagir. Des personnes conscientes et actives répondent à cet appel et commencent début 2015 à lancer le « Mouvement du 14 juillet ». Le 18 juin, les fondateurs lancent une proclamation particulièrement provocatrice, dénonçant l’illégitimité du gouvernement actuel et l’invitant à céder aux citoyens la gestion de leur pays, créant à cet effet la seule entité légitime possible : un Conseil National de Transition.

Dès sa création le site web eut un tel succès auprès des Français déjà bien informés, que le 14 juillet, ce sont de cinq à dix mille personnes qui se mobilisèrent !

Les fondateurs de ce mouvement sont tous de simples citoyens, peu rompus aux vices des politiciens et du pouvoir. Le mouvement du 14 juillet fut phagocyté, puis victime de tentatives de récupération politique, enfin les sites web furent piratés, le privant de toute structure de rassemblement jusqu’à mi-aout. Malgré, ou plutôt grâce à cette expérience formatrice à différents niveaux, la sécurité du site du Conseil a été renforcée et la gestion structurelle optimisée.

Par ces milliers de nouveaux membres, ce Conseil de Transition prend maintenant une nouvelle dimension nationale reposant sur une équipe bien rodée de gens dont l’intégrité morale, l’engagement et la compétence sont la référence que chaque nouvel adhérent pourra trouver dans sa région. Cette liste des premiers fondateurs et acteurs du Conseil est réduite à ceux qui, par leur qualité et leur dévouement, ont concrétisé cette belle aventure que fut le mouvement du 14 juillet.

Le Conseil National de Transition de France est depuis l’origine composé de citoyens ordinaires, dont des juristes internationaux expérimentés, ayant conscience de l’urgence à agir. Toute personne intègre et de bonne volonté peut en faire partie. Certains, après tant d’efforts se sont mis un peu en retrait, d’autres poursuivent maintenant en soutenant tous les mouvements de révolte au travers de ce Conseil National.

Déjà la liste initiale s’enrichit de nouveaux responsables issus de tous les mouvements, organismes, corporations… décidés à revendiquer le droit légitime de ce Conseil National de Transition. Certains d’entre eux sont aussi des leaders de mouvements citoyens… Toutes les organisations régionales participent à la structure générale par des « Groupes de compétences » qui permettent à chacun de mettre son savoir au service de la communauté.

Pour rester dans ce symbolisme d’humanisme que nous avions lancé, nous conserverons l’emblème d’un rond vert, mais agrémenté, de la balance de la justice supportée par des lauriers indiquant que le peuple est bien le souverain de la nation, ou de la semeuse symbolisant depuis longtemps la France profonde.

Forts des nombreux citoyens qui nous ont rejoint depuis le 14 juillet 2015, ce sera désormais au nom du Conseil National de Transition que seront entreprises les opérations visant à mobiliser tous les mouvements, tous les Français, pour participer à ce mouvement de revendication de nos droits légitimes tels que décrits par la “Déclaration des Droits de l’Homme et du Citoyen” de 1789, fondatrice de la France moderne et plus haute autorité juridique de la constitution.

INFORMATION : https://www.mouvement-quebec.com.

Views: 44

Tags: Boulianne, CNTF, Conseil, Eric, Fiorile, France, Guy, MRQ, Mouvement, National, More…Québec, Transition, collabore, républicain

Comment

You need to be a member of New York in French to add comments!

Join New York in French

Learn French with Frantastique

Save

New Books @ TBR Books

Save

2018 FILMS ON THE GREEN

Free French Films in NYC Parks

June 1 - Sept 6

#FilmsOnTheGreen

De l’utilité des cours de français aux Etats-Unis

Save

Save

Apprenez l'anglais

New York in French is a Program of

© 2018   Created by New York in French.   Powered by

Badges  |  Report an Issue  |  Terms of Service